Parlons Chasse, toute l’actualité de la chasse en France et à l’étranger.

De Benelli une édition limitée de 121 fusils

Pour ceux qui cultivent la passion de la chasse depuis de nombreuses années, ou peut-être même si le plus jeune est né dans une famille de chasseurs où les histoires et les souvenirs se sont toujours transmis, Carabine Benelli 121, simplement le 121, évoque autre chose que le nom d’une arme. C’est une icône, c’en est une étape importante dans l’histoire de l’industrie italienne de l’armement représente un produit révolutionnaire, avec des caractéristiques uniques qui ont pu l’accompagner entre les mains d’un grand nombre de chasseurs en Italie et dans le monde pour certains desquels est né un lien indissoluble qui se maintient encore aujourd’hui, saison de chasse après chasse saison. , depuis 1969.

Ainsi Benelli, en 2022, cent ans après la naissance de l’ingénieur Bruno Civolani qui a été le créateur et le développeur du système inertiel qui a donné tant d’impulsion technique et commerciale à ce fusil et à toute la production de la société Urbino, célèbre le génie avec une édition limitée de seulement 100 pièces au charme extraordinaire. C’est le Benelli 121 SL80 BRUNO CIVOLANI Edition Limitée.

Dans l’édition limitée dédiée à Bruno Civolani, les lignes incomparables du Benelli 121 se rejoignent pour de fines gravures qui racontent le génie et la vie de l’ingénieur qui a inventé le système de charge inertielle.

Une arme capable de m’émouvoir

J’ai la chance de posséder une 121 originale et, lorsqu’à l’occasion de sa présentation chez Eos je me suis retrouvé devant l’édition limitée Bruno Civolani, un choc d’émotion m’a traversé. Ce fut une intense sensation de surprise, car je n’imaginais pas qu’en 2022 je verrais un hommage au légendaire 121 et surtout à son créateur, de beauté, car les éditions limitées de Benelli sont extraordinairement élégantes, bien finies, incomparables dans le style.

Et puis il y avait aussi une émotion plus profonde parce qu’au-delà de la technique, de la beauté, de la marque, de la technologie, le fait que Benelli ait décidé de rendre hommage de manière aussi extraordinaire à l’un de ses ingénieurs, une personne à lui, m’a fait penser au nombre d’histoires derrière les fusils que chacun de nous désire, utilise et aime, et comment les meilleurs souvenirs de nos jours de chasse se mêlent à l’étude, à la technique, à l’amour du travail qui, au cours de nombreuses décennies, a impliqué tant d’hommes et de femmes.

Les caractéristiques du Benelli 121 Bruno Civolani

Le Benelli 121 Bruno Civolani I reprend les lignées et les caractéristiques de l’ancêtre dont il descend. C’est une carabine que j’ai toujours considérée comme projetée vers l’avant, tant dans la conception que dans la philosophie. Il est fin, agile, avec un avant effilé car il vous dispense d’avoir à héberger des systèmes de récupération de gaz ou des ressorts, Chambre de combustion de 70 mm car c’était le cas à l’origine, évidemment fermeture à déclenchement inertiel, nervure ventilée sur canon de 70cm strictement avec starter 2 étoiles fixe et un poids qui s’arrête au seuil des 3 100 kg.

Mais c’est un fusil de chasse festif et le meilleur était dédié aux choix esthétiques. Les bois sont dans une finition à l’huile de grade 5 extraordinairement belle, le boîtier est en ergal gravé au laser et fini à la main de manière artisanale. Et c’est dans les gravures que se conserve la dédicace que Benelli pensait pour Civolani et son histoire.

Le flanc droit de la 121 Bruno Civolani Limited Edition rend hommage au génie de l’inventeur de la centrale inertielle aux côtés de Newton et Galileo.

Sur côté droit de la carcasse le génie, la pensée : le visage de Bruno Civolani est flanqué de ceux de deux génies techniques comme Galileo et Newton les trois personnages se détachent sur un fond de formules mathématiques manuscrites qui semblent flotter dans les airs avec, en or, un globe et le pendule, symboles et fil rouge du principe d’inertie qui a présidé à leur étude.

La partie gauche raconte la vie de Civolani à travers les deux lieux emblématiques de sa vie, Bologne et Urbino.

Du côté gauche de la carcasse les gravures, en revanche, sont adressées à l’homme Bruno Civolani : les lieux emblématiques de sa vie ils sont décrits par les tours de Bologne, celles de la Garisenda et celle de l’Asinelli, où Civolani est né en 1922, et par les tourelles du palais ducal d’Urbino, où Benelli a toujours été basé et où Civolani a travaillé pendant longtemps et années rentables. Et puis la nature, la chasse, représentée par quatre faisans en vol qui unissent symboliquement les deux villes.

Le dos de la carcasse commémore le centenaire de la naissance de Civolani, 1922 – 2022

Enfin, au dos de la carcasse, le nom de Bruno Civolani est gravé entre les deux années, 1922 et 2022, symbole de cette édition. Avec une belle et riche décoration dorée il représente le soleil avec l’aigle de Montefeltro la même effigie qui est représentée sur le plafond de la bibliothèque du palais ducal d’Urbino.

En bref, pour moi, cette édition limitée à 121 exemplaires représente l’éloge parfait de la vision avec laquelle le génie Civolani et Benelli se sont projetés par l’étude et l’intuition dans un avenir qui les considère toujours comme des contemporains et des protagonistes.

spiermaria
Author: spiermaria

Passionné de chasse, je suis originaire du Gers. Je rédige des articles d'actualités pour Parlonschasse.com

Partager

Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn
Dans le même thème

Articles connexes

chasse-afrique-sud

Chasse en Afrique du sud

Un safari africain est une aventure fantastique qui, dans de nombreux cas, n’arrive qu’une ou deux fois dans une vie. L’Afrique du Sud est l’une