Parlons Chasse, toute l’actualité de la chasse en France et à l’étranger.

Konusrange 2, jumelles améliorées et très économiques avec fonction de mesure laser

Konusrange 2, jumelles améliorées et très économiques avec fonction de mesure laser

Konus vient de présenter une nouvelle variante de ses jumelles télémétriques, qui combine la capacité de mesurer des distances avec des jumelles 10x de manière abordable et pratique. Cette nouvelle gamme Konus 2, qui reste l’option la plus avantageuse économiquement, résout désormais les objections soulevées avec ses prédécesseurs.

L’une des nouveautés que ce siècle a apportées au monde de l’activité cynégétique et à bien d’autres, a été la Vulgarisation des appareils de mesure de distance laser. Bien que divers appareils et ressources existaient déjà pour calculer ou estimer les mètres qui nous séparaient de notre objectif, les deux dernières décennies ont vu son passage à l’équipement habituel de nombreux chasseurs et tireurs. La amélioration de la qualité et de la vitesse de mesure, augmentation des performances et de la portéeet surtout la baisse des prixont conduit à en faire un complément dont on ne peut se passer dans des modalités telles que le harcèlement.

Contrairement aux autres jumelles télémétriques, le dispositif d’émission laser est situé à l’extérieur des objectifs du système optique.

Intégrer les équipes mesure laser dans des jumelles a eu lieu presque en même temps que les premiers télémètres de chasse sont apparus, mais les prix étaient très élevés, jusqu’à il y a quelques années la gamme Konus est apparue des jumelles télémétriques qui pouvaient être achetées pour moins de mille euros, et prédécesseur le modèle que nous testons maintenant. Au sein de la gamme d’optiques que propose Konus, et qui se démarque par son rapport qualité/prix, la nouvelle gamme Konus 2 représente la détermination de cette entreprise italienne à améliorer ses produits fabriqué en Chine, à l’écoute des points que transmettent ses clients et utilisateurs.

Encore une fois, Konus a écouté les commentaires recueillis, et après avoir présenté la gamme Konus 2, allégée de près de 50% et à un grossissement de 10x pour mieux observer et discriminer les objets de mesure, elle a mis sur le marché une variante qui ne diffère guère extérieurement de la précédente, mais qui améliore considérablement les capacités pratiques de l’appareil.

Mesurer sans couvrir

Bien que satisfaisants dans ses caractéristiques de mesure, etc., les modèles précédents souffraient d’une particularité gênante pour de nombreux utilisateurs : les informations (réticule, chiffres, symboles…) liées au télémètre étaient présentées sur une zone rectangulaire non transparente, qui couvrait une partie de la partie inférieure du champ visuel. Bien que cela n’affecte que l’oculaire droit, cela a donné à de nombreux utilisateurs une sensation inconfortable de perte de capacité à observer avec des jumelles. Cette nouvelle variante il ne projette que les symboles et les chiffres sur le champ visuelet ils disparaissent également complètement après 15 secondes, à moins que les boutons de commande ne soient d’abord appuyés à nouveau.

La coque en matière synthétique résistante et bien protégée a permis une réduction de poids significative.

Concernant les caractéristiques générales, les Konusrange 2 disposent d’un émetteur laser séparé, pour améliorer le signal de mesure et réduire le volume. La coque synthétique légère et très résistante, est similaire au précédent Alpini de Konus, ou au Woodland. Les grands oculaires très courants dans cette marque, nécessitent un ajustement interpupillaire personnalisé, mais offrent un soutien supplémentaire qui réduit les vibrations lorsque vous les tenez tout en regardant.

La gamme Konus est livrée dans une boîte en carton résistante, avec une fermeture magnétique, et à l’intérieur on retrouve les jumelles avec les accessoires habituels de couvercles, sangles et étui, ainsi qu’une notice multilingue concise, avec du texte en espagnol, mais peu éclairant pour la manipulation correcte de l’appareil. Ces lacunes dans les manuels deviennent un problème courant chez de nombreux produits et fabricants ces derniers temps.

Economique et efficace

La charnière centrale de ce modèle rend vos mains légèrement ouvertes lorsque vous le tenez, mais il y a Bonne adhérence tant dans la forme que dans doublure en caoutchouc piqué. Le réglage de la distance interpupillaire (pour que l’on voie le champ visuel comme un seul cercle, et non deux), demande de l’habitude à la fois en raison de la taille des oculaires, et parce qu’il est également pratique de régler la hauteur des bonnets de ceux les oculaires d’abord : si on ne porte pas de lunettes, il vaut mieux les tourner pour qu’elles sortent presque au maximum.

Une fois cela fait, le réglage de la mise au point et de la compensation dioptrique se fait individuellement pour chaque barillet prismatique en tournant la bague sous chaque oculaire, comme il était d’usage sur de nombreuses jumelles militaires. Ce n’est pas aussi lent que certains le croient, sauf pour les très courtes distances dans lesquelles ces jumelles seront rarement utilisées, et aussi avec la mise au point normale pour les distances actuelles (plus de 50m) il y a un champ focalisé jusqu’à plus de 1 000 m, qui est la plage de mesure pratique. Une astuce utile consiste à laisser l’oculaire droit en mise au point fixe à ces distances et à régler uniquement l’oculaire gauche pour des observations plus proches. De cette façon, les lectures du télémètre sont toujours bien visibles, évitant qu’avec des réglages très proches, elles deviennent floues et floues.

Le système optique, avec revêtement multicouche complet et prismes en verre BK7, présentaient de légères distorsions au bord du champ de vision, ce qui, dans les mesures, donnait exactement les 87 m à 1000 m déclarés par le fabricant, bien que la distance de mise au point minimale soit de 7 à 7,3 m, au lieu des 5 m déclarés par le fabricant. Il y a aussi un certain tonneau perçu dans l’image, ce qui est moins confortable pour faire un panoramique du champ en déplaçant les jumelles. Encore une fois, les réalités d’utilisation dans ce cas rendent ces limitations de moindre importance pratique.

Des tests de mesure nous ont montré que la gamme Konus est rapide, efficace et avec peu de cas de lectures ratées. De plus, il s’est avéré capable de mesurer dans des conditions difficiles et défavorables, car les jours de pluies d’intensité moyenne et faible, il n’y avait pratiquement aucun problème ou erreur de mesure.

Quant aux modes de mesure, le plus efficace était la visée directe sur un seul objet, (classement), et bien que nous n’ayons pas réussi à activer la mesure au mât (mât), nous avons testé les autres. Il convient de mentionner que les lectures pour mesurer les hauteurs, les angles verticaux et les vitesses nécessitent que nous maintenions le bouton de mesure enfoncé jusqu’à ce que nous atteignions la fin du chemin à mesurer, et demande de la pratique et de l’habileté; surtout aux vitesses, quand il faut aussi savoir maintenir l’objet centré dans le réticule, sans l’avancer ni le retarder, et ce n’est plus ou moins précis que pour des trajets perpendiculaires à notre point d’observation ; dans ces cas, nous avons vu qu’il faisait des estimations correctes d’une personne marchant, de cyclistes, etc. Valables pour de nombreux usages et utilisateurs, certaines de ces fonctions peuvent être utiles pour les réglages préalables des parcours de pigeons d’argile, des terrains éventuels, etc.

La mesure de distance souffre de plus d’erreurs à courte distance et est sensible à la couleur et à la chaleur des surfaces cibles. Il semble que les couleurs claires donnaient des lectures inférieures à la normale, des très sombres, autre chose, et des surfaces obliques très lumineuses, ou des verres parfois aussi. Quant aux erreurs de lecture, elles étaient plus fréquentes dans les objets chauffés par le rayonnement solaire, etc.

Enfin, on peut dire que cette nouvelle gamme Konus 2 représente une option adaptée à un usage général, et surtout très économique, donc logiquement nous ne trouverons pas de fonctionnalités d’orientation et de localisation spécialisées, ni d’informations de calcul et balistiques, ni les possibilités de connectivité et de téléchargement d’informations avec le téléphone ou d’autres appareils, ni les qualités optiques des meilleurs modèles. Mais c’est une alternative qui, à un prix abordable, ajoute les avantages de la vision binoculaire au télémètre laser.

Caractéristiques de la gamme Konus 2 10×42

Augmente : 10 fois.

Diamètre de lentille : 42 mm.

Champ visuel linéaire (mesuré): 8,7 m à 100 mètres de distance.

Distance de mise au point la plus proche (mesurée) : 7.0m

Distance oculaire à œil (soulagement des yeux): 16 mm env.

Écran d’affichage des mesures : Juste grille et chiffres, pas de fond opaque. Ils disparaissent au bout de 15 secondes sans appui sur le bouton de mesure.

Unités de mesure: Mètres ou yards, et degrés sexagésimaux en angulaire.

Modes de mesure: 8 différents : ponctuel, continu (Analyse), point proche, brouillard, hauteur, angle, vitesse.

Précision (mesure de distance): + – 1m.

Distances de mesure : de 5 à 1 200 m.

Dimensions (max.-min.) Longueur x largeur x hauteur : 175/158 X 126/110 X 76/64mm

Lester: 820g. Avec bouchons et sangle : 883g. Etui nylon avec bandoulière : 98g.

Les autres: étanche, rempli d’azote, entièrement multicouche.

Plus d’informations sur Konus

 

spiermaria
Author: spiermaria

Passionné de chasse, je suis originaire du Gers. Je rédige des articles d'actualités pour Parlonschasse.com

Partager

Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn
Dans le même thème

Articles connexes

chasse-afrique-sud

Chasse en Afrique du sud

Un safari africain est une aventure fantastique qui, dans de nombreux cas, n’arrive qu’une ou deux fois dans une vie. L’Afrique du Sud est l’une