Parlons Chasse, toute l’actualité de la chasse en France et à l’étranger.

Premiers secours à la chasse

Bien qu’indispensable, la trousse de secours de chasse ne se suffit pas à elle-même : il faut aussi savoir s’en servir.

Tout le monde devrait savoir comment gérer une situation de premiers secours à la chasse: lorsque vous affrontez une journée à l’extérieur, quel que soit l’environnement que vous fréquentez, vous êtes toujours exposé au risque de maladie ou les accidents. Le bagage le plus important à emporter avec soi est représenté par deux choses principales : la possibilité de communiquer avec les secours (téléphone, radio) et la conscience de ce qu’il faut faire et ne pas faire. Une trousse de secours est certainement très utile en théorie ; mais pour que cela soit vraiment le cas, vous devez être clair sur ce qu’il faut utiliser, où le trouver et quand laisser les autres le faire.

Sur le marché il existe de nombreux kits beaux et compacts. Mais tous ne sont pas pratiques : un petit sac qui contient 70 voire 90 pièces, toutes s’emboîtent comme un puzzle dans très peu de place et dont on ignore l’emplacement, la quantité et parfois l’indication d’utilisation, à quoi ça peut servir donne nous? En cas d’urgence, la clarté et la rapidité d’action sont essentielles. Se mettre à disperser des dizaines d’outils à la recherche d’un patch ou d’une crème, et ne pas pouvoir tout remballer dans l’étui d’origine, n’est certainement pas une situation très agréable, surtout si nous devons aider quelqu’un ou nous-mêmes. La meilleure solution est probablement de choisir les basiques et de tout conserver dans un sac transparent et scellé, rangé dans une poche accessible du sac à dos.

Nous devons d’abord faire une liste des choses fondamentales à garder, peut-être en le gardant dans le sachet comme inventaire ; il sert également à vérifier que vous avez bien réapprovisionné les articles que nous avons utilisés ou qui sont périmés ou détériorés.

trousse de premiers soins de chasse

Trousses de premiers soins pour la chasse : voici une liste possible

  • Patchs de différentes taillespour couvrir les petites écorchures et éviter que les plaies ne soient contaminées par de la terre et de la poussière ;
  • gants stériles pour la sécurité de ceux qui interviennent sur le blessé mais aussi pour éviter de contaminer les plaies ;
  • gaze (un paquet de gaze stérile pour comprimer plaies et coupures)
  • bandage de gaze ourlé (au moins 5 mètres) pour comprimer les coupures, arrêter le saignement, fixer l’immobilisation aux membres et articulations traumatisés ;
  • glace instantanée dans le sac prêt à l’emploipour rafraîchir les zones touchées par des bleus, des entorses, des morsures de vipères (il ne refroidit pas aussi efficacement que la banquise classique mais est une solution acceptable dans l’environnement) ;
  • désinfectant: le plus approprié est le peroxyde d’hydrogène à 3 %, capable de tuer même les bactéries anaérobies qui causent le tétanos ;
  • antipyrétique (un AINS, comme une aspirine) comme antalgique en cas de maux de tête ou de douleurs consécutives à un traumatisme ;
  • insecticide à base de citronnelle (il existe aussi des substances répulsives pour les tiques à appliquer sur vêtements et guêtres);
  • cortisone (par exemple bétaméthasone, dexaméthasone) en cas de réaction allergique aux piqûres d’insectes (rappelons qu’en cas de réaction allergique grave, c’est-à-dire de choc anaphylactique, le seul médicament salvateur est l’adrénaline, que le personnel d’urgence administre) ;
  • perce-oreilles et une pince à épiler pour enlever les épines, les échardes, les tiques ;
  • tourniquet (son utilisation est très controversée : il peut être très utile en cas d’hémorragies et de morsures de vipères, mais les dommages à la circulation qui peuvent découler d’une mauvaise utilisation le rendent généralement déconseillé à ceux qui n’ont pas reçu une formation adéquate) ;
  • pommade à l’arnica (ce n’est pas un dispositif de premiers secours, mais en cas d’ecchymoses, il est très utile contre les gonflements et les hématomes ; il a également une fonction anti-inflammatoire en cas de brûlures, de coups de soleil et de piqûres d’insectes) ;
  • couverture de survie isotherme (dite mate) : très compacte et très légère, elle est très utile pour éviter l’hypothermie chez les personnes victimes de divers traumatismes et maladies ;
  • siffler pour faciliter la localisation de la personne blessée.

Un kit compact

Une fois que vous avez établi la liste des donneurs d’ordre à emporter avec vous il est important de choisir des formats adaptés et d’obtenir un kit complet compact et léger à la fois ; sinon vous finirez par renoncer à l’emporter avec vous afin de ne pas avoir d’encombrement et de poids dans votre sac à dos.

Quelques patchs assortis suffiront donc une partie d’un blister de comprimés (assurez-vous que le dosage et la date de péremption sont lisibles), des mini formats de pommades – et bien sûr le tout sans emballage ni emballage.

Les règles clés de la trousse de secours

  • Accessibilité: que ce soit dans une poche, dans le fond du sac à dos ou dans le porte-documents, le kit doit toujours être au même endroit et facilement accessible. Un kit indisponible est plus nocif qu’un kit inexistant : il fera perdre un temps précieux.
  • Sélection: seuls les appareils que l’on sait utiliser doivent être mis dans le kit. Il n’est pas nécessaire d’avoir une salle d’opération avec nous, nous devons pouvoir utiliser ce dont nous avons besoin.
  • Organisme: tout doit être visible et protégé : les sacs transparents sont excellents, peut-être avec des fermetures hermétiques contre l’humidité et la pluie.
  • entretien: il est indispensable de vérifier l’état de conservation du matériel et la péremption des médicaments en remplaçant ceux qui sont périmés ou peut-être à moitié utilisés.

Ne manquez pas la dernière nouvelles la chasse et essai d’optique, armes et munitions sur le portail parlonschasse.com

spiermaria
Author: spiermaria

Passionné de chasse, je suis originaire du Gers. Je rédige des articles d'actualités pour Parlonschasse.com

Partager

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn
Dans le même thème

Articles connexes

remorque chien chasse

Remorque pour chien de chasse

Table des matières Vous aimez chasser mais vous n’avez pas beaucoup de place dans votre véhicule pour ranger tout votre matériel ? Une remorque pour

Premiers secours à la chasse

Bien qu’indispensable, la trousse de secours de chasse ne se suffit pas à elle-même : il faut aussi savoir s’en servir. Tout le monde devrait

chien de chasse dréssé Gers

Chien de chasse dressé à vendre

Si vous êtes à la recherche d’un nouveau chien de chasse, vous vous demandez peut-être par où commencer. Il existe de nombreuses races de chiens