Parlons Chasse, toute l’actualité de la chasse en France et à l’étranger.

Rechargement du calibre .308 Winchester à balle ronde : le test

C’est une recette très intéressante pour la chasse au sanglier : pour cette recharge du calibre .308 Winchester, on utilise une balle lourde à pointe molle et une poudre monobasique.

Développé à l’origine pour le calibre standard finlandais 7.62x53R la Vihtavuori N140 peut être définie comme la reine des poudres à fusil : nous l’utiliserons pour cette recharge du calibre .308 Winchester (vous avez vu tous les autres, à la fois métallique et cassé ?). Là Vihtavuori de la série N100 est notoirement monobasique, donc composé de pure nitrocellulose. Il se présente dans des tubes en graphite, dont le grain mesure 1 mm de longueur et 0,9 mm de diamètre (densité gravimétrique de 910 g/l).

Parmi les poudres de carabine Vihtavuori le N140 est celui qui est le plus utilisé dans les moyens calibres qui comprennent également le .223 Remington, dans des chargements à balles lourdes et dans des calibres certainement plus exigeants ; le même fabricant l’indique comme également adapté à la recharge du .375 H&H Magnum. La dose utilisée pour ce test de recharge est de 41 grains.

Son homologue à double base est le N540, caractérisé par le même niveau de progressivité dans la combustion mais s’écartant du précédent dans la composition chimique qui le voit enrichi par la coexistence de la nitroglycérine. Des raisons d’opportunité inciteront l’utilisateur final à préférer l’un ou l’autre ; gardez à l’esprit qu’en tir sportif, le choix se porte sur le N140 moins chaud, pour préserver l’érosion du canon de l’exposition aux températures de fonctionnement plus élevées de son homologue à double base, à utiliser pour la chasse chasse dans des situations climatiques sévères .

Recharge calibre .308 Winchester : Poudre Vihtavuori N140 : Etuis Norma first shot

Les étuis Norma first shot ont été utilisés pour recharger le test; cela obligeait à les restaurer avant les phases de recharge proprement dites. Un plus grand soin est toujours réservé à la coupe (garniture) du collier, pour ramener la boîte à sa longueur d’origine égale à 51 millimètres ; un cutter a été utilisé à cet effet Lee précision associé au modèle relatif. Comme la boule n’a pas de rainure dédiée, aucun sertissage n’a été effectué. Les précautions relatives au traitement de la douille garantissent l’homogénéité d’un produit apte à être le plus constant possible.

Le propulseur Vihtavuori a été associé à un dispositif d’amorçage tout aussi renommé, dans le but de rechercher des performances maximales. L’attention s’est donc portée sur le match de Fédéral dénommé gros fusil magnum; il a été choisi moins pour la recherche d’une impulsion énergétique que pour la constance dans l’exécution.

Le corps de la gâchette est nickelé. La cohérence et les excellents rendements que les produits fédéraux sont capables d’offrir sont un fait connu ; le seul point sensible est le prix, qui ne les place certainement pas parmi les déclencheurs les plus compétitifs économiquement.

Boule de nez ronde à pointe molle de 180 grains

Type à pointe souple avec profil de nez rond la balle distribuée par le Flocons a un poids déclaré de 180 grains (11,66 grammes). Jusqu’à récemment, il était utilisé sur certaines charges, désormais abandonnées de la chaîne de production de chasse actuelle dans les calibres .308 Winchester et .30-06 Springfield. L’approvisionnement est toujours possible en contactant les armureries les mieux approvisionnées.

Dans les géométries, il rappelle l’ogive Teilmantel du Geco, bien que de poids différent: la balle allemande de calibre .30 a une masse de 170 grains, correspondant à 11,01 grammes. Grâce à sa base plate, il prend le moins de place possible dans les parois intérieures du boîtier, sans affecter excessivement la capacité de la chambre à poudre (salle d’ébullition).

La tête à pointe découverte et la forme apicale arrondie de l’ogive la rendent préférable pour les tirs en pleine garrigue, un endroit où, contrairement à ses concurrents aux pointes acérées, il devrait mieux maintenir sa trajectoire lorsqu’il rencontre la végétation. Le poids moyen de la balle détectée sur dix mesures était égal à 179,52 grains (environ 11,6 grammes).

Rechargement du calibre .308 Winchester : données balistiques

A partir des dix mesures réalisées avec le chronographe Prochrono à environ deux mètres et demi de la bouche du fusil Remington 783 utilisé, une vitesse moyenne de 734 m/s a été obtenue avec un écart type de 4,8 m/s. La longueur de la cartouche finie (oal) est exactement de 70 millimètres, évidemment modifiable selon les caractéristiques du alésage libre de l’arme.

Chaque fusil a sa propre cartouche: la recharge domestique de munitions métalliques nous permet certainement d’interpréter ces nuances. L’arrangement de rechargement proposé a répondu positivement à la comparaison avec le pas de rayure 1:10 du fusil américain économique mais fonctionnel. En supposant le poids de la balle et la vitesse moyenne de 734 m / s comme base de calcul, l’énergie cinétique développée par la munition sera égale à 3 139 Joules ou 320 Kgm.

Le test du polygone

Ligne de tir de 100 mètres et fusil en appui avant au repos: c’est le scénario des essais de tir. Doublez la comparaison de la cartouche rechargée avec deux produits d’usine. Il a opté pour Winchester Et Sellier & Bellot, munition largement utilisée et appréciée pour la chasse au sanglier en raison de son coût non excessif et pourtant capable de bonnes ventes d’énergie. Le fusil à verrou (canon de 56 cm) était équipé d’optiques à grossissement variable Vortex Crossfire II 6-18 x 44 avec tube 1″. Le tir appelé Crossfire de la carabine Remington 783, ajusté au poids de déclenchement d’environ 1 500 grammes, il permettait de bonnes séances de tir sur le champ de tir ; bien que ce ne soit certainement pas un poids plume, il est net, propre et maniable.

Dans la comparaison les cartouches Winchester Power Point avec balle 180 grains (V0 déclaré 798 m/s) offrait un groupe de trois coups en 31 millimètres entre les centres les plus éloignés. Le Sellier & Bellot, avec balle de type Spce de masse égale (V0 déclaré 765 m/s) offrait un regroupement de 27 millimètres. Le schéma de tir obtenu avec la cartouche de test de rechargement est plus serré : les trois tirs enfermés dans 19 millimètres ont révélé une précision sub moa qui lui permet d’avoir son mot à dire même dans un éventuel tir de sélection.

Détails techniques du calibre .308 Winchester

  • Calibre: .308 Winchester
  • Diamètre maximum de la balle: 7,85mm (.309 « )
  • Longueur maximale de la cartouche (Oal): 71,12mm
  • Longueur maximale de l’affaire: 51,18mm
  • Angle d’épaule: 20°
  • Collier (diamètre): 8,72mm
  • Fond du boîtier (diamètre): 12,01 mm
  • Corps à la base (diamètre): 11,96mm
  • Pression de service (moyenne maximale): 4150 bars
  • Type d’amorces: gros fusil magnum
  • Pas de rayure typique: 1 : 305mm / 1:12″

Ne manquez pas la dernière nouvelles la chasse et moi essai d’optique, armes et munitions sur le portail Web et forum parlonschasse.com.

spiermaria
Author: spiermaria

Passionné de chasse, je suis originaire du Gers. Je rédige des articles d'actualités pour Parlonschasse.com

Partager

Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn
Dans le même thème

Articles connexes