Parlons Chasse, toute l’actualité de la chasse en France et à l’étranger.

La ville vous invite à pratiquer la pêche sportive sur les 26 kilomètres de côte de Limay | Neuquén instantanément

Neuquén se réaffirme en tant que ville touristique, valorisant ses 26 kilomètres de côtes sur le fleuve Limay pour la pratique de la pêche sportive, ce qui génère un important mouvement de visiteurs avec des activités organisées par des guides de pêche et des agences de voyages qui positionnent la localité comme destination pour l’extraction du poisson.

Le lancement officiel a eu lieu ce jeudi au spa Gustavo Fahler (ancien Río Grande) dans un secteur en eau profonde du centre de loisirs avec des démonstrations de tir et des pratiques de différentes modalités de pêche à la mouche, y compris pour la carpe qui abonde dans la rivière..

Il s’agit, a expliqué le secrétaire au Tourisme et au Développement humain, Diego Cayol, « d’exploiter cette ressource en profitant du fait que nous avons 26 kilomètres de côtes sur le fleuve Limay et nous encourageons également la replantation de truites avec le Centre Piscicole basé à Plottier par le lâcher symbolique d’alevins ».

« Nous valorisons la ressource en eau au sein de la ville », a déclaré Cayol, tout en indiquant que « nous avons de nombreux prestataires qui réalisent des activités au sein de la rivière, soit par des flotteurs ou des cuissardes ou un autre système, nous invitons donc tout le monde à participer ».

Le plan de travail public-privé est articulé entre la Municipalité, l’Association des guides de pêche et l’Association de tourisme actif, et cela se traduit par une mobilité économique à travers l’occupation hôtelière et gastronomique et les excursions récréatives.

Cayol a expliqué que contrairement au cas de la truite et d’autres espèces « dans la partie basse du bassin de Limay, l’Office de la chasse et de la pêche de Neuquén qui réglemente cette activité demande de prélever la carpe pour la consommation afin de contrôler la population ».

« La faune donne des lignes directrices pour que nous comprenions que l’écosystème doit être équilibré pour que les espèces indigènes et les salmonidés qui sont introduits aient une plus grande expression dans la rivière et nous avons différents types de variétés lors de la réalisation de coups de pêche à la mouche », a-t-il ajouté.

Concernant la consommation de carpe, le responsable a indiqué « d’importants morceaux de carpe sont prélevés dans la rivière Limay et la saveur est très différente de celles de la rivière Neuquén car le fond est différent, il a du gravier et cela donne à l’animal une autre saveur, très riche ».

Tournoi de pêche à la carpe

D’autre part, la sous-secrétaire au Tourisme, Mariana Fernández, a parlé de la quatrième édition du tournoi de pêche à la carpe. En ce sens, il a souligné que « le précédent a eu un super appel, ça s’est très bien passé pour nous et pour cette année nous allons intégrer un segment pour les enfants car nous considérons qu’il est essentiel qu’ils prennent conscience et apprennent cette activité dès le plus jeune âge. »

Fernández a souligné que les propositions seront faites dans la rivière Neuquén car il s’agit d’une zone non thermale « et une fois que le secteur de la rivière Limay, la partie de Valentina Sur, ne sera plus utilisé comme spa, nous l’intégrerons pour les tournois. ”

Matías Fernández Carro, vice-président de l’Association argentine de pêche à la mouche, a estimé que « le plus important pour le lancement de cette saison est de pouvoir promouvoir le tourisme dans la province de Neuquén et de venir dans la ville pour capitaliser sur la pêche à la mouche ». « Nous avons un Limay qui est spectaculaire et nous donne la possibilité de pêcher de nombreuses truites très convoitées dans le monde », a-t-il déclaré.

Bien que son champ d’action s’étende à toute la province, la coordinatrice administrative technique du ministère du Tourisme de Neuquén, Vilma Barreras, a déclaré qu’avec la municipalité de Neuquén « nous sommes hautement coordonnés dans presque toutes les activités qu’ils promeuvent » et « collaborons et promouvoir le tourisme dans cette ville qui a du potentiel et qui a connu un développement incroyable ces dernières années. Des informations sur la pêche sportive sont disponibles sur la page

autorisations

Sebastián Rivanera, représentant de la Chambre des guides de pêche de Neuquén, a expliqué qu’en matière de pêche sportive, la ville compte plusieurs espèces : « La plus emblématique est la truite et la plus connue dans le monde. Dans une moindre mesure, nous avons la truite arc-en-ciel, la truite fario, la capucette de Patagonie et de Buenos Aires, la perche et la carpe, qui sont en abondance.

En ce sens, il a souligné que Neuquén a un grand potentiel pour développer la pêche sportive et un grand avantage à pouvoir compter sur divers services à proximité des côtes fluviales.

D’autre part, il a expliqué que l’un des points sur lesquels travaille la Chambre des guides de pêche est la promotion de la carpe et a indiqué qu' »un programme est en cours d’élaboration pour l’aborder à partir de trois points : la connaissance scientifique de l’espèce, son valoriser la gastronomie et les sports à travers les cours de pêche et les techniques et le style ».

Enfin, il a indiqué que la saison de pêche ouvre le 1er novembre et se ferme le 31 octobre, mais que dans le bas Limay, entre la retenue d’Arroyito et la confluence du Limay et du Neuquén, la pêche peut se faire jusqu’au 30 juin inclus. « Le reste de l’année peut se faire dans des réservoirs à proximité », a-t-il précisé.

spiermaria
Author: spiermaria

Passionné de chasse, je suis originaire du Gers. Je rédige des articles d'actualités pour Parlonschasse.com

Partager

Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn
Dans le même thème

Articles connexes